Véronique Breton

C’est à l’ombre des palmiers biotois (Alpes Maritimes) que Véronique Breton commence sa formation artistique, dans l’atelier de bijouterie de la célèbre artiste suédoise Torun, dont les lignes épurées et minimalistes de ses bijoux, leur côté intemporel, ont fait d’elle le chef de file du mouvement scandinave.
Véronique délaisse la matière « métal » et continue sa formation à Konsfack, University of Arts, Crafts and Design de Stockholm (département textile).
Son choix est fait et elle rentre à Paris.

Travail artistique

Véronique Breton
Travail sur la poussière textile / Véronique Breton

Artiste textile, elle participe à de nombreuses expositions organisées par le ministère de la Culture.
« Les Sols » – Paris
La « ruée vers l’Art » – Paris
L’U.N.E.S.C.O. – Achat d’État.
Elle expose également au Salon des Artistes Décorateurs – Grand Palais.Paris.
Elle reçoit l’aide de l’A.N.V.A.R. (Agence Nationale de Valorisation de la Recherche) pour financer le brevet d’un procédé d’enduction sur tissu.
Son travail sur la poussière textile, dont elle fait des installations, est présenté dans différentes galeries.
Elle obtient une bourse du C.N.A.P. (Centre National des Arts Plastiques) et réalise deux courts-métrages. « Graine de poussière » présenté lors du festival de Cannes, à la quinzaine des réalisateurs, est acheté par Canal+.
Toutes ces expériences qu’elle a entreprises sur la matière textile, l’emmène à faire un nouveau choix. Une nouvelle orientation s’offre à elle. Toutes ces expériences, elle veut s’en servir pour réaliser des accessoires.
Elle décide de se consacrer à l’objet.

Designer

Véronique Breton dans la presse
Technikart – sac et gilet / ELLE – cabas feutre / ELLE décoration – cabas feutre

Aussi suit-elle une formation en maroquinerie à l’école Grégoire-Ferrandi. Une passion est née et très vite les événements s’enchaînent.
Elle présente sa première collection de sacs en feutre chez Conran Shop qui vient alors d’ouvrir ses portes à Paris. Les commandes affluent et ses créations sont distribuées par leurs magasins en Angleterre, au Japon, aux États-Unis et en Allemagne.
Les créations de Véronique Breton sont également diffusées à la galerie Sentou ainsi qu’à la boutique du Centre Georges Pompidou ou encore ponctuellement par Caravane.
Depuis lors elle réalise des accessoires pour petits et grands avec le même bonheur. Ses créations sont made in France, réalisées à Paris en petites séries ou déléguées à un atelier d’insertion sociale et professionnelle dont les femmes, par leur savoir-faire, rendent un travail soigné.

Enseignement

Parallèlement à son travail personnel, Véronique a enseigné à l’E.N.S.A.D. (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) à Paris, où elle a initié un cours d’accessoires de mode.

Voyages

En 2003 elle est chargée par l’E.N.S.A.D. d’organiser un workshop en Inde au National Institute of Design (NID) à Ahmedabad.
Depuis, Véronique retourne en Inde tous les ans, travaillant pour son compte avec des artisans ou en collaboration avec des associations.


VERONIQUE BRETON

It is in the shade of the palmtrees of the village of Biot (Alpes Maritimes) that Véronique Breton starts her artistic training, in the jewellery worshop of the famous swedish artist Torun; whose jewel s’ refined and minimalist lines and timeless aspect have made her a pioneer of the forefront of Scandinavian movement.Véronique gives up the materiel « metal » and goes on with her training at Konsfack, Stockholm’s University of Arts, Crafts and design (textile department) she has made her choice, and comes back to Paris.

ARTISTIC WORK

As a textile artist she displays her work in several exhibitions holds by the Ministery of Culture:
« Les Sols »-Paris.
« La ruée vers l’Art »-Paris.
L’ U.N.E.S.C.O.-Purchase from the State.
Her work on textile dust which she uses as art installations is on display in different galleries.
She is helped by the A.N.V.A.R.(National Agency for Research Valuation) to finance the patent of a process for material coating.
She get a grant from the C.N.A.P. (Plastic Arts National Center)to make two short movies -with her work -« Dust seeds »dispayed at the Cannes festival and bought by the TV chanel Canal+.
All those experiments with the textile material prompt her to make a new choice.
A new direction appears ; she does want to use all those experiments to create accessories.
She decides to involve herself in the item.

DESIGNER

So she follows a leather-working training at the Grégoire-Ferrandi School.A passion is born & events follow one another.
She displays her first collection of felt bags at the Conran s’ shop which as just opened in Paris.Orders flow in & her creations are distrbuted by their shops in England, Japon, Germany, & the U.S.A.
The Véronique Breton’s creations are also display at « The Sentou Gallery »as well at the shop of the Georges Pompidou Center or occasionally by « Caravane ».
Since then, she has been creating accessories for little ones & grown-ups with the same success.Her creations are made in France, realized in her studio in Paris or delegated to a workshop of social & professional integration where women make a neat job through their know-how.

TEACHING

Parallel to her personal work, Véronique has taught at the E.N.S.A.D. (Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) in Paris, where she has initiated a course of fashion accessories.

TRAVELS

In 2003 she was in charge by the E.N.S.A.D. to organize a workshop in India at the National Institute of Design (N.I.D.) in Ahmedabad.
Ever since Véronique goes back to India every year .She works on her own account with craftsmen or in collaboration with organisations.